Dans le cadre de sa tournée nationale qui s’arrête aujourd’hui dans Lanaudière, Québec solidaire propose de mettre fin au sous-financement du réseau de santé dans cette région, estimé à 42 millions de dollars en 2012, et à rompre avec l’austérité budgétaire permanente.

« Devant l’importante croissance démographique que vit Lanaudière, les mécanismes de financement actuels sont déficients et ne font pas face à la croissance des besoins. Malgré des engagements formels, le gouvernement Marois n’a rien fait ni indiqué son intention de régler ce problème qui désavantage Lanaudière par rapport à d’autres régions », déplore Mme David.

Les budgets du ministre Marceau ont comprimé le budget de l’ensemble du ministère de la Santé et des Services sociaux et promettent de reconduire le sous-financement. Pour l’année à venir, la croissance des dépenses de santé sera limitée à 3 %. La moitié de ce financement supplémentaire ira aux augmentations de salaire des médecins, et il ne restera rien pour l’amélioration des services.

« Québec solidaire propose la mise sur pied de Pharma-Québec pour donner un peu d’oxygène au réseau de la santé. Nos médicaments coûtent une fortune au Québec. Des mécanismes d’achats groupés et la possibilité de produire nous-mêmes nos médicaments génériques nous permettraient d’économiser plus de 2 milliards de dollars par année, autant d’argent rendu disponible pour les Agences de santé et de services sociaux », avance Françoise David.

Québec solidaire déposera un cadre budgétaire qui permettra de nouveaux projets en santé en plus d’un rehaussement des programmes actuels.