Pour l'amour d'un Québec solidaire
Je vote avec ma tête
25 mars 2014

La population avant le béton

Nouvelle

Pour un Montréal plus vert et plus juste

Montréal est la métropole du Québec et le gouvernement doit lui accorder un statut particulier : plus de pouvoirs et un pacte fiscal la rendant moins dépendante des taxes foncières et des décisions budgétaires des autres paliers de gouvernement, selon Françoise David.

«Mais tout cela devra se faire dans la perspective de renforcer la participation des citoyennes et des citoyens à la vie démocratique. Les priorités solidaires visent d'abord et avant tout à améliorer la qualité de vie des Montréalaises et des Montréalais», ajoute la co-porte-parole de Québec solidaire.

Accompagnée à cette l'occasion par ses collègues montréalais-es aux élections 2014, Françoise David a présenté aujourd'hui les engagements de son parti pour la démocratie, le transport en commun, la lutte à l'itinérance, le logement, la culture et la qualité de vie à Montréal.

Des investissements majeurs pour Montréal

Manon Massé, candidate dans Sainte-Marie-Saint-Jacques, cite en exemple l'engagement de son parti à investir 5 milliards $ en cinq ans pour améliorer et développer les infrastructures de transport en commun à Montréal. Si elle est élue, elle s'engage aussi à défendre une hausse substantielle du financement de la Société de transport de Montréal dans l'objectif spécifique de diminuer les tarifs, en commençant par le prix du titre de transport mensuel.

Son collègue Alexandre Leduc, candidat dans Hochelaga-Maisonneuve, ajoute : «Nous sommes les seuls à proposer un investissement massif pour la réalisation écologique de 22 500 nouveaux logements sociaux à Montréal et à montrer une réelle volonté de contrer la spéculation immobilière et foncière qui a pour effet de gonfler artificiellement les prix des terrains, des maisons et des loyers à Montréal.»

Penser Montréal autrement

Alexandre Leduc rêve d'une métropole où il fait bon vivre. «Il faut penser Montréal autrement. Il faut par exemple abandonner toute volonté de transformer la rue Notre-Dame en autoroute urbaine et en faire plutôt un véritable boulevard urbain qui favorisera le transport en commun et le transport actif et améliorera l'accès au fleuve et la qualité de vie des populations avoisinantes.»

Pour Manon Massé, il faut aussi appuyer la ville et ses arrondissements pour contrer les îlots de chaleur, par exemple en soutenant financièrement le recouvrement de l'autoroute Ville-Marie et de l'ensemble de la tranchée qui coupe le centre-ville en deux. «De cette manière, nous favoriserons l'aménagement d'espaces publics et verts tout en améliorant l'accès au Vieux-Montréal», conclut-elle.

Articles reliés

24 mars 2014
Les milieux humides: un rôle méconnu, mais essentiel
De passage en Montérégie, Françoise David, porte-parole de Québec solidaire, a tenu à signifier son appui aux élu-e-s municipaux et aux citoyens et citoyennes qui se battent depuis des années pour préserver les milieux humides encore en santé dans la région.
18 mars 2014
Plan de sortie du pétrole
Québec solidaire dévoile aujourd'hui son plan de développement économique: un plan de sortie du pétrole pour l'horizon 2030.