Québec solidaire dénonce la décision de l’Office national de l’énergie du Canada d’autoriser le renversement du pipeline 9B d’Enbridge. Les Solidaires avaient été le seul parti à dénoncer le projet lors du passage de la société Enbridge en commission parlementaire à Québec.

« Le gouvernement Harper a toujours été complaisant face à cette industrie et aux projets d’expansion des sables bitumineux de l’Ouest canadien. On le savait déjà. Mais qu’un gouvernement souverainiste à Québec ait été et demeure un allié des pétrolières et du développement des sables bitumineux, ça me dépasse », déplore Amir Khadir, candidat de Québec solidaire dans Mercier.

Pour les solidaires, le gouvernement Marois a marché main dans la main avec Harper.

«Le ministre Blanchet, tout au long du processus, a déroulé le tapis rouge à Enbridge. Je me demande parfois s’il existe un ministre de l’Environnement au Québec », ajoute-t-il.

Rappelons qu’un autre projet d’oléoduc menace l’environnement et les communautés: TransCanada Energy. Dans le cadre de la campagne électorale, Québec solidaire proposera un plan de sortie du pétrole et refuse les projets de pipeline et de transport de pétrole par train ou par bateau sur le fleuve Saint-Laurent. Toutes ces formes de transport sont dangereuses pour les populations et menacent l’environnement en plus d’approfondir la dépendance du Québec au pétrole.