Pour l'amour d'un Québec solidaire
Je vote avec ma tête
27 mars 2014

préoccupations des peuples autochtones

Nouvelle

Québec solidaire déplore le silence sur les réalités et les droits des Autochtones

À quelques heures du second débat des chefs, la co-porte-parole de Québec solidaire, Françoise David, fait écho aux propos tenus par le chef de l’Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, en déplorant que les principales préoccupations des peuples autochtones aient été totalement occultées depuis le début de la campagne électorale. Mme David trouve ce silence d’autant plus déplorable que «l’avenir du Québec est étroitement lié à celui des nations autochtones».

 

Mme David se dit «fermement convaincue que le développement du Québec ne peut être harmonieux s’il ne se fait dans le respect des droits des onze autres nations avec lesquelles nous partageons le territoire du Québec. C’est d’ailleurs l’une des grandes lacunes de la récente réforme de la Loi sur les mines. Suite à la commission parlementaire portant sur le pipeline 9B d’Enbridge, le point de vue des autochtones a été totalement ignoré dans le rapport final».

Andrés Fontecilla, autre co-porte-parole de Québec solidaire et candidat dans Laurier-Dorion, précise qu’ «il est impérieux de reconnaître le droit des peuples autochtones à s’autodéterminer, à décider librement de leur statut politique et à assurer en toute liberté leur développement économique, social et culturel».

Québec solidaire s’engage à faire adopter et à appliquer la Déclaration des Nations Unies pour les droits des peuples autochtones. Cette déclaration, adoptée par l’ONU en 2007, puis appuyée par le Canada en 2011, demande notamment aux États de «reconnaître les droits des peuples autochtones en ce qui concerne leurs terres, territoires et ressources» (article 27). En conformité avec le principe de consentement mis de l’avant dans cette déclaration, Québec solidaire s’engage à «lier tout projet de développement touchant le territoire des communautés autochtones à la signature d’une entente, avec ces communautés, sur le type de développement et les modalités qui répondraient à leurs aspirations».

Andrés Fontecilla conclut en rappelant la volonté de Québec solidaire à s’associer aux nations autochtones pour trouver des solutions immédiates aux problèmes sociaux, de santé, de pauvreté, de logement et d’éducation auxquels elles sont confrontées.

Articles reliés

4 avril 2014
Québec solidaire se réjouit de l'appui du maire Coderre
À sa sortie d'une rencontre avec le maire de Montréal, Denis Coderre, Françoise David s'est réjoui de son appui au projet de loi qu’elle compte déposer à son retour à l’Assemblée nationale pour baliser l’éviction des personnes aînées locataires.
3 avril 2014
« Du carré rouge à l'austérité: comment ne pas être déçu ?»- Amir Khadir
Québec solidaire joint sa voix à des milliers d'étudiant.e.s et à plusieurs organisations de la société civile pour proposer la fin des mesures d'austérité. À cette manifestation, il y aura un grand absent : le Parti québécois, qui appuyait pourtant le mouvement étudiant lors du «printemps érable».
2 avril 2014
De véritables services à domicile
Québec solidaire s'engage à talonner sans relâche le prochain gouvernement afin qu'il n'oublie pas les femmes dans la réforme nécessaire des services à domicile.
31 mars 2014
Dan Bigras appuie Manon Massé dans Sainte-Marie-Saint-Jacques
L'auteur-compositeur-interprète et porte-parole du Refuge des jeunes, Dan Bigras, appuie la candidate solidaire dans Sainte-Marie–Saint-Jacques, Manon Massé, qu'il juge la mieux placée pour lutter contre les problèmes d'exclusion.
28 mars 2014
Revaloriser et améliorer l'accessibilité aux services sages-femmes
Un gouvernement de Québec solidaire assurera l'accessibilité aux services sages-femmes dans toutes les régions du Québec en mettant en place un comité de coordination national qui assurera la revalorisation et le déploiement optimal de la pratique pour répondre à la demande.
26 mars 2014
Protéger les droits des locataires
Françoise David demande aux chefs des trois autres partis de s’engager à voter en faveur du projet de loi qu’elle compte soumettre à l’Assemblée nationale à son retour, afin de protéger les droits des locataires âgés de 65 ans et plus.
24 mars 2014
Québec solidaire soutiendra l'école publique
Québec solidaire redonnera à l'école publique les moyens de ses ambitions. Pour produire des résultats, la lutte au décrochage scolaire exige des ressources humaines et financières qui ne sont pas au rendez-vous après des années de compressions
24 mars 2014
Pharma-Québec pour améliorer la santé des aîné-es
Québec solidaire s’engage à améliorer la santé des aîné-es en mettant sur pied Pharma-Québec pour gérer l’achat de médicaments et instaurer un régime public et universel d’assurance-médicaments.
18 mars 2014
Québec solidaire propose 50 000 logements sociaux dont 22 500 à Montréal
C'est dans le Sud-Ouest de Montréal dont la population est très majoritairement locataire que Québec solidaire a fait connaître ses engagements en matière de logement social. Il s'est engagé à mettre en place une politique globale d'habitation basée sur le droit au logement pour toutes et tous. Cette politique inclurait notamment la construction écologique de 50 000 nouveaux logements sociaux en cinq ans au Québec dont 22 500 à Montréal.
18 mars 2014
Cadre financier de Québec solidaire
À l’occasion du dévoilement de son cadre financier, Québec solidaire présente une nouvelle vision de l’équilibre budgétaire grâce à de nouveaux revenus, à une lutte aux gaspillages de fonds publics et à un changement de vocation au Fonds des générations. Le cadre financier solidaire demeure le seul qui fait de la lutte aux inégalités sociales une priorité.
14 mars 2014
Québec solidaire propose des mesures pour réduire l’endettement
Les familles québécoises sont plus endettées que jamais. Pour chaque dollar de revenu disponible, les ménages ont maintenant en moyenne 1,60 $ de dettes. Depuis 30 ans, l’endettement des ménages a augmenté de 147%. Ça n’a pas empêché le PQ et le PLQ de hausser les tarifs d’électricité et les frais de garderie. Désendetter les ménages, voilà une «vraie affaire» dont il faudrait s’occuper.