Pour Québec solidaire, il est urgent de sortir de l’austérité budgétaire qui entraîne des pertes d’emplois majeures, principalement dans des secteurs où les emplois sont majoritairement occupés par des femmes. Les pertes d’emplois entraînent des coupures dans les services directs à la population.

«PQ, PLQ et CAQ logent à la même enseigne en matière économique et se sont lancés dans une surenchère : quel parti sera le champion des compressions budgétaires ? Cette gestion des finances publiques est désastreuse et irresponsable. Le Québec ne fait pas exception du reste de la planète. Partout, l’austérité budgétaire règne et le marché de l’emploi piétine ou recule. L’austérité est un cul-de-sac qui prive l’État de sa capacité à financer les services publics et relancer l’économie» avance Amir Khadir.

Le Parti québécois a fracassé un record en 2012-2013, avec une hausse des dépenses de programme d’à peine 1,2%, du jamais vu depuis l’ère de Lucien Bouchard. «Il faudra se rendre à l’évidence : le PQ est plus austère que le Parti libéral. Quant à la Coalition avenir Québec, ses propositions sont tout simplement irresponsables et amplifieraient le chômage.»

Québec solidaire dévoilera sous peu un cadre financier visant à sortir le Québec de l’austérité et proposera un plan ambitieux pour créer de l’emploi.