« Les politiques du Parti québécois nuisent à l’égalité hommes-femmes», s’est désolée la porte-parole de Québec solidaire, Françoise David, à l’occasion de la journée internationale des femmes. «Les femmes sont mal servies par ce gouvernement qui coupe dans l’aide aux plus démunies, menace l’équité salariale et hausse les tarifs en garderie, sans parler de la charte qui exclura du marché du travail de nombreuses femmes, affirme la candidate solidaire dans Gouin. Par-dessus le marché, Mme Marois refuse de s’engager à former un conseil des ministres paritaire. Avec le PQ au pouvoir, c’est plus de tarifs et moins d’égalité».

Françoise David s’étonne aussi qu’il n’y ait toujours aucun engagement concret en faveur de l’égalité hommes femmes qui soit proposé par le Parti Québécois. « Par exemple, le gouvernement n’a pas agi au sujet des pensions alimentaires pour enfants qui sont toujours coupées de la prestation du parent monoparental qui est à  l’aide sociale, à l’aide financière aux études ou à l’aide juridique. À Québec solidaire, on propose de régler une fois pour toute la question des pensions alimentaires pour enfant dans le calcul de différentes aides gouvernementales. Cette mesure coûterait moins de 40 millions$. Voilà un geste concret en faveur de l’égalité entre les sexes. L’égalité, ça doit être autre chose que des mots !»

Comme à chaque élection, Québec solidaire sera le seul parti qui présentera autant de candidates que de candidats.